Les sentiers de Grande Randonnée de Pays

lesGRP

Où trouver le descriptif des itinéraires GRP®

Les GRP® du tour de la Hague et du tour du Val de Saire (respectivement N° 9 et 8) sont disponibles dans le topo-guide Tour du Cotentin.
Réf 200 - Editions de la Fédération Française de la randonnée pédestre
 
Les GRP®  de 1 à 7 ne sont plus édités.
Renseignez-vous auprès du Comité pour avoir des informations sur le tracé et le descriptif.

GRP1

A parcourir en 3 ou 4 jours (77km) :

Ce circuit part à la découverte des trésors du Mortainais. A travers bois et landes apparaissent des sites escarpés comme la Fosse Arthour, haut lieu des légendes arthuriennes, bien connue des amateurs d’escalade. Des chemins creux bordés de haies épaisses montent à l’assaut des monts granitiques. De là,  les panoramas sont superbes. Ainsi sur la crête de la Montjoie, les  pèlerins d’autrefois pouvaient apercevoir le but de leur voyage : le Mont-Saint-Michel. Mortain, bâtie à flanc de colline, recèle des traces d’un passé prestigieux. A Ger, la terre se souvient des habiles potiers qui l’ont façonnée. A Lonlay, l’ancienne abbaye rappelle le talent des maçons du Moyen Age.

Découvrir le tracé

GRP2

A parcourir en 3 ou 4 jours (70km) :

Les sentiers de ce circuit accidenté serpentent entre les rhododendrons, passent près de la Grande Cascade de Mortain et s’élèvent sur les crêtes dominant la verdoyante vallée de la Sée aux eaux poissonneuses. Ils arpentent la vallée de Brouains dont les moulins à papier révèlent l’ancienne activité artisanale. Les chemins de la vallée de la Dolaine au cœur du  pays du granit font découvrir l’art des tailleurs de pierre. Des collines, de belles perspectives apparaissent  sur le Lac de la Dathée et sur la vallée de la Sée. Après Sourdeval, le sentier devient un large chemin pavé. Il mène à Mortain, siège d’un ancien comté.

Découvrir le tracé

GRP3

A parcourir en 3 jours (63km) :

De la vallée de la Sée à Cuves, le sentier chemine parmi les hêtres et les châtaigniers. Sur les hauteurs, à la sortie de ces bois, le panorama est magnifique laissant deviner à l’ouest la baie du Mont-Saint-Michel. Quittant la vallée de la Sée, le GRP® retrouve les crêtes, puis les prairies verdoyantes traversées par des ruisseaux. Franchissant bois et paisibles hameaux, il descend dans les vallons au milieu d’une nature sauvage. Après le village perché des Loges-sur Brécey, le sentier dévale le long du Glanon dans le Val d’Enfer puis remonte vers Saint-Pois.

Découvrir le tracé

GRP4

A parcourir en 4 ou 5  jours (124km):

Cette boucle offre des points de vue uniques sur le Mont-Saint-Michel. Au Petit-Celland, après le site des Trois Croix, le sentier serpente parmi les conifères et rejoint une crête dominant les méandres de la Sée. De l’antique cité d’Avranches, il suit le sentier du littoral pour atteindre la pointe du Grouin. Le spectacle de la baie, face au Mont-Saint-Michel, y est splendide. Se succèdent alors les hautes falaises de Champeaux, la cabane Vauban, cet ancien abri de douanier du 17ème siècle, et le site sauvage de la vallée du Lude. De la vallée des Peintres, le chemin traverse la lande et débouche sur les Balcons de Saint Pierre près de l’Abbaye de la Lucerne. De vallées en vallées, l’itinéraire conduit aux ruelles médiévales de Villedieu-Les-Poêles avant de rejoindre Le Petit-Celland  par les crêtes dominant la vallée de la Sée.

Découvrir le tracé

GRP5

A parcourir en 4 jours (91km) :

Cette randonnée fait découvrir l’Art Campanaire, les Dinandiers et l’une des premières commanderies de l’ordre des Hospitaliers. Monuments et sites remarquables jalonnent ce parcours.De Villedieu-Les-Poêles, le sentier gagne la Colombe puis le chemin de crête de St Vigor des Monts surplombant la vallée de la Vire et la forêt de St Sever. Après Gouvets et les hauteurs de Montabot, il atteint, nichée dans son écrin de verdure, l’abbaye bénédictine de Hambye. En suivant la vallée de la Sienne, le chemin atteint le village de La Baleine puis Gavray, ancien fief des Ducs de Normandie. Le GRP® suit la vallée de l’Airou (rivière à saumon) qu’il remonte jusqu’au Pont de Guibel. Un chemin creux bordé d’aubépines rejoint la Cité du Cuivre.

Découvrir le tracé

 

GRP6

A parcourir en 5 jours (137km) :

A Saint-Lô, les quais et le chemin des gabares rappellent que la Vire fut longtemps une voie de transport et de commerce. Le Saint-Lois est un pays de bocage aux sentiers ombragés, c’est aussi le pays des chevaux, nombreux à paître dans les prés. Partout des ruisseaux creusent les vallons en pente douce et de belles collines offrent des points de vue sur la campagne environnante. Après avoir traversé la belle vallée de la Soulles, au milieu des bois, les ruines majestueuses de l’abbaye d’Hambye invitent à la méditation. A Condé-sur-Vire, le site impressionnant des Roches du Ham domine l’hospitalière vallée de la Vire et son chemin de halage. Les étangs et le château de Torigni-sur-Vire évoquent les fastes de la noblesse normande.

Découvrir le tracé

GRP7

A parcourir en 4 ou 5 jours (123km) :

Ce circuit longe un littoral composé de havres et de dunes avant de parcourir, de vallées en vallées, les verts paysages du bocage coutançais. Au Pont de la Roque, le GRP® se confond avec le sentier du littoral, longeant le havre protégé de la Sienne et le pays ostréicole de Blainville-sur-Mer. Puis le sentier quitte le bord de mer pour traverser les cultures maraîchères avant de pénétrer dans un bocage au relief accidenté. De chemins creux en belles échappées, l’itinéraire offre des vues remarquables. Au détour des chemins se découvrent manoirs, fermes fortifiées, églises…Le retour sur Coutances se fait par des petites ruelles qui reflètent tout le charme d’un Pays d’Art et d’Histoire.

Découvrir le tracé

GRP8

A parcourir en 3 jours (53km)

Dans la diversité du Cotentin, le Val de Saire fait figure d’enfant sage avec ses terres maraîchères et ses ports fermement ancrés dans la terre. Face à Saint-Vaast la-Hougue, l’île de Tatihou transporte l’imaginaire des marcheurs avec son seul nom ; accents exotiques, roucoulants et chaleureux, promesse de lointain à portée de main lorsque la mer se retire. Dans ce pays des merveilles, la terre s’est abandonnée au rythme d’une douce rivière, la Saire, qui distille ses douceurs chaque jour. Avec son port beau comme un décor de cinéma, Barfleur coule des jours heureux et tempérés. Le village vit au rythme de la pêche, attendant chaque jour le retour de ses enfants, tandis que le phare de Gatteville veille sur eux. Entre belvédères et grèves fougueuses, le sentier côtier n’a de cesse de surprendre, jusqu’à Cherbourg, le port aux multiples visages. On y croise moins de «pompons rouges» qu’autrefois mais l’âme y est toujours voyageuse, Quelques paquebots en escale viennent encore y parader comme aux temps des transatlantiques.

Découvrir le tracé

GRP9

 A parcourir en 4 jours (108km)

Cap à l’ouest, la côte s’y fait plus violente. Les vents et les courants sont maîtres des lieux. Les murets de pierres retiennent le penchant des terres à s’étirer vers la mer. Au large, le phare de Goury scrute les caprices du Raz Blanchard à la fougue redoutable. Au bout de routes aux lacets vagabonds, Port Racine se découvre. Quelques barques sont amarrées par un fil à peine tendu. Plus loin, l’esprit de Jacques Prévert nous accueille dans un petit jardin tout fou où la végétation se dissipe dans un joyeux chahut. Au bout de ce pays, le Nez de Jobourg n’appartient plus tout à fait au monde terrestre. Ses derniers rochers escarpés laissent leur empreinte au milieu d’une mer d’une rare transparence. Traversant landes et prairies, on se sent tour à tour douanier ou contrebandier. De minuscules hameaux aux toits de pierre bleutée émergent soudain puis disparaissent au premier virage pour laisser place à une végétation de bruyère et d’ajoncs. Lorsque apparaît le paysage lunaire des dunes de Biville aux derniers rayons du soleil, on est propulsé dans un autre monde.

Découvrir le tracé